Bourse 

Les assureurs dament le pion aux banques

En bourse, Zurich Insurance vaut davantage qu’UBS, Swiss Re que Credit Suisse et Bâloise que Julius Baer. Sur la place financière, le pouvoir est passé aux assurances et, selon des experts, les tendances ne sont pas près de changer

Les résultats publiés mardi par Swiss Life, le numéro un de l’assurance vie et le premier propriétaire immobilier du pays, confirment la tendance. En cinq ans, la place financière a profondément changé ainsi qu’en témoigne la valeur des sociétés en bourse. Or «le prix exprimé par la bourse traduit la réalité et anticipe l’avenir des sociétés cotées. Il dit tout», déclare Beat Wittmann, président et associé de Porta Advisors, un conseiller en finance.

Aujourd’hui, Zurich Insurance vaut plus de 52 milliards de francs en bourse. L’assureur est maintenant la plus grande société financière du pays, après avoir dépassé UBS (40 milliards). Le troisième assureur européen vient de publier son meilleur résultat semestriel depuis dix ans alors que la première banque du pays souffre de son conflit juridique en France et d’une compression des marges.