A travers sa filiale Obviam, la société genevoise spécialisée dans les investissements d’impact Asteria IM gérait un fonds de microfinance de 800 millions de francs pour le compte de la Confédération. Ce mandat, qui représente près de 80% des avoirs gérés par le tandem Asteria-Obviam, a été attribué en février dernier à une société zurichoise, à l’issue d’un appel d’offres. Ce que contestent devant la justice fédérale Asteria et un autre acteur de la finance durable, BlueOrchard.