Médias

AT&T pourrait devoir céder CNN pour fusionner avec Time Warner

Le Département de la justice américain aurait présenté ces requêtes récemment aux deux groupes, selon des sources proches du dossier

Les autorités américaines demandent à AT&T et Time Warner de vendre la chaîne d’information CNN ou l’opérateur satellitaire DirecTV pour obtenir le feu vert à leur fusion, ont indiqué mercredi à l’AFP des sources proches du dossier. Le Département de la justice (DoJ), qui examine actuellement ce mariage, a fait ces demandes récemment, ont ajouté ces sources sous couvert d’anonymat.

Le ministère réclame plus particulièrement la cession de Turner Networks, la division regroupant les activités de la télévision de Time Warner, comprenant la chaîne d’actualités en continu CNN, a indiqué une des sources.

«Mettre les points sur les i»

Cette requête risque de soulever un tollé car le président américain, Donald Trump, n’a cessé de vilipender CNN depuis son élection, la qualifiant de fake news. Il avait déclaré pendant la campagne électorale qu’il s’opposerait à cette opération censée créer un mastodonte avec plus de 142 millions d’abonnés mobiles et disposant d’un catalogue de contenus recherchés dans le sport, le cinéma et les séries télévisées et également prépondérant dans la vidéo en ligne.

Lire aussi: Les résultats mitigés d’AT&T contrebalancés par la future acquisition de Time Warner

Conscient des risques, Randall Stephenson, le PDG d’AT&T, a abandonné sa réserve et son silence habituels. «Jusqu’à présent nous n’avons jamais commenté nos discussions avec le DoJ», a-t-il déclaré mercredi. «Mais au vu de la déclaration du DoJ cet après-midi, il est important de mettre les points sur les i: durant toute cette procédure, je n’ai jamais proposé de vendre CNN et n’ai aucune intention de le faire», a-t-il affirmé.

«Le Département de la justice est déterminé à accomplir ses devoirs en conformité avec les lois et les faits», a réagi pour sa part un porte-parole du Ministère de la justice.

Date de la fusion désormais «incertaine»

John Stephens, le directeur financier d’AT&T, avait déjà préparé le terrain en indiquant, lors d’une conférence avec des investisseurs à New York dans la matinée, que la date de finalisation du mariage était désormais «incertaine», en raison de l’état des négociations en cours avec le Département de la justice.

AT&T et Time Warner prévoyaient jusqu’ici de finaliser leur rapprochement d’ici à la fin de l’année, espérant obtenir sans difficulté le feu vert des autorités de la concurrence. Un premier accroc était apparu en début de semaine quand la presse américaine avait rapporté que le DoJ envisageait d’opposer son veto à cette transaction, ce qui suggérait que le régulateur tentait d’obtenir d’importantes concessions de la part d’AT&T et Time Warner.

Peu après l’annonce du rapprochement en octobre 2016, de nombreux observateurs avaient évoqué la possibilité de voir l’administration Trump s’en saisir pour «punir» CNN, dont il critiquait la couverture de sa campagne électorale.

Audience record, malgré les accusations de Donald Trump

Les tensions entre la chaîne d’information et la Maison-Blanche, symbole de l’état des relations entre la nouvelle administration et les médias américains, ont atteint un point de non-retour en janvier lors de la première conférence de presse de Donald Trump.

A cette occasion, le nouveau président avait refusé, à plusieurs reprises, de laisser un reporter de CNN poser une question mais avait donné la parole à un journaliste de la petite chaîne d’information conservatrice One America News Network (OAN). «Je songe à changer le nom de faux média CNN à frauduleux média CNN», avait d’ailleurs tweeté le président milliardaire le 1er juillet.

CNN est la seule grande chaîne à n’avoir pas eu d’entretien avec Donald Trump depuis sa prise de fonctions. La très conservatrice Fox et ses déclinaisons ont eu les honneurs d’interviewer le locataire de la Maison-Blanche 18 fois sur 23 interviews données. Les critiques de la Maison-Blanche couplées à une couverture agressive de l’administration se sont toutefois traduites en manne financière pour CNN, dont les audiences battent les records.

 

Publicité