Lakestar, Atomico, Index Ventures… Souvent créés par d’anciens entrepreneurs à succès, les poids lourds du capital-risque (VC, venture capital) se sont multipliés ces dernières années en Europe, accompagnant l’essor des entreprises à forte composante technologique.

Selon un rapport publié jeudi dernier par la société de conseil PitchBook, ce type d’investissement résiste pour le moment à la crise (voir encadré). Souvent montés avant le début de pandémie, beaucoup de fonds disposent encore de moyens. Et ils opèrent dans un univers boosté par le SARS-CoV-2, qui a accéléré la transition numérique et renforcé la visibilité des biotechnologies.