C’est un avertissement très clair que vient d’adresser l’association CH++. L’organisation ayant pour but que la Suisse passe à la vitesse supérieure en matière de numérisation a publié jeudi une prise de position sur les systèmes de traçage des contacts. CH++ affirme que, sans la création de garde-fous, le risque d’une surveillance étatique existe dans le domaine du traçage de contacts, notamment dans les restaurants.

Lire aussi l'article lié: Certificat covid: l’Etat prend le pouvoir