Aurel Bacs revient aux affaires en s’engageant avec Phillips

La concurrence s’accroît sur le marché genevois de la vente aux enchères horlogères. Jeudi dernier, Phillips a annoncé la création d’un département consacré aux montres. La société basée à Londres et à New York a fait appel à une référence dans le milieu. Quelques mois après son départ de chez Christie’s, l’étoile des enchères horlogères Aurel Bacs revient aux affaires.

Durant vingt ans, celui qui préside aussi le jury du Grand Prix d’horlogerie de Genève a donné une nouvelle dimension au département horloger de Christie’s. De 8 millions de dollars, les ventes annuelles réalisées sous sa responsabilité se sont envolées à 130 millions de dollars.

C’est en fait sa société indépendante d’expertise et de courtage de montres de collection, Bacs & Russo, créée avec son ancienne collaboratrice Livia Russo, qui travaillera pour le compte de Phillips. Une vente inaugurale de deux soirs est d’ores et déjà agendée en mai 2015 à Genève.