Naoto Kan avait souhaité publiquement jeudi la veille la dépréciation de la monnaie japonaise.

«Prendre des mesures sur les taux de change quand c’est nécessaire fait partie des devoirs et des prérogatives» du ministère des Finances, a déclaré M. Kan au cours d’un point de presse, deux jours après avoir pris ses fonctions. «Je suis conscient de ces devoirs et de ces prérogatives», a-t-il ajouté. Il a toutefois précisé que «les taux de change sont décidés par le marché».

M. Kan a tenu ces propos en dépit du rappel à l’ordre que lui avait adressé quelques heures plus tôt le Premier ministre Yukio Hatoyama. «Le gouvernement ne doit en principe pas discuter du marché des changes», avait averti M. Hatoyama, réagissant à des déclarations de M. Kan la veille.

Jeudi, le ministre des Finances, connu pour son caractère bien trempé et ses déclarations fortes, s’était montré partisan d’une poursuite de la dépréciation du yen, jugeant même «approprié» le niveau de 95 yens pour un dollar. Ces déclarations avaient fait fléchir la monnaie nippone sur le marché.

Naoto Kan, 63 ans, a succédé mercredi au portefeuille des Finances à Hirohisa Fujii, qui a démissionné à 77 ans pour raisons de santé.

Nouvelle politique?

Les propos du nouveau ministre tranchent avec le crédo de son prédécesseur, qui avait affirmé à plusieurs reprises que le yen fort ne gênait pas le Japon.

«L’image d’apôtre du yen faible va probablement coller à Kan», a commenté Hideaki Inoue, chef des changes chez Mitsubishi UFJ Trust and Banking. «Le test pour le gouvernement viendra si le yen s’apprécie fortement à nouveau. Le marché sera attentif à une possible intervention», a-t-il ajouté.

Le Japon était coutumier, par le passé, des inverventions massives sur le marché des changes pour affaiblir le yen. Il n’a toutefois plus mené la moindre intervention depuis mars 2004.

Le dollar avait chuté fin novembre à près de 85 yens, son plus bas niveau en 14 ans. La devise japonaise s’est toutefois sensiblement affaiblie depuis. Le billet vert évoluait vendredi nettement au dessus du seuil des 93 yens.