D’abord, permettez-moi d’écrire deux lignes sur moi. Je suis vacciné. L’application du certificat covid se trouve dans mon iPhone. Et je suis curieux de voir comment, dès lundi, sera appliquée l'extension massive du certificat covid en Suisse. Voilà pour moi. Ce petit préambule pour vous dire que même si j’estime que les autorités ont plutôt fait du bon travail durant cette crise, l’incroyable expansion du certificat covid mérite, à mon sens, une petite réflexion.

Ce qui paraissait être tiré d’un épisode de la série Black Mirror – une application pour accéder à des lieux publics – est donc devenu réalité, à cause d’une pandémie dévastatrice. Et ce qui est surtout intéressant, c’est d’observer comment des digues ont rapidement sauté. Souvenons-nous du 19 mai dernier, lorsque le Conseil fédéral présentait l’utilisation du certificat, avec les catégories vert, orange et rouge. C’est la partie verte, où l’emploi du certificat était alors «exclu» qui m’intéresse. Car on y trouvait alors «les manifestations privées et religieuses, les transports publics, les commerces, le lieu de travail ou les écoles.»