C’est une rumeur qui enfle. Ou plutôt, un pari qui a de plus en plus la cote. Et si les taux directeurs américains devenaient négatifs? Du statut d’improbable, ce scénario commence à acquérir celui d’envisageable.