Étude

Avenir Suisse veut privatiser La Poste, PostFinance et CarPostal

Face à la dégradation de ses conditions de marché et pour mettre fin à des conflits d’intérêts, La Poste dans son ensemble, PostFinance et CarPostal en particulier devraient être privatisées, selon un rapport du laboratoire d’idées Avenir Suisse

La Poste, qui est l’un des 20 plus grands employeurs du pays avec ses 42 000 collaborateurs, doit se transformer et avant tout gagner en flexibilité, affirme Avenir Suisse dans une étude de 56 pages sur «Le service postal universel à l’ère du numérique», présentée à la presse ce jeudi. Impossible d’ignorer les effets de la numérisation et les développements du marché, selon Samuel Rutz, économiste et auteur du rapport. La situation financière de La Poste se dégrade durablement. L’entrée dans une zone déficitaire n’est qu’une question de temps, révèle-t-il.

Mais «sous couvert d’une notion de service public motivée politiquement et extrêmement large, le nécessaire développement économique et commercial de La Poste est entravé, retardé, voire étouffé dans l’œuf», écrit-il.