Le bénéfice net de Mirabaud a reculé de 30% l’an dernier, à 35,9 millions de francs. Mais ce millésime 2020 reste «un bon résultat, qui figure parmi les cinq meilleurs de l’histoire de notre banque, avec un bénéfice opérationnel en recul de 7%, à 42 millions», estime Yves Mirabaud. Selon l’associé senior de l’établissement genevois, la baisse du bénéfice s’explique surtout par le fait que «2018 et 2019 avaient été des années extraordinaires, marquées par la vente de deux sociétés en France, qui avait généré des revenus non récurrents». Les comptes 2019, conclus sur un bénéfice de 50,8 millions, montrent que Mirabaud avait encaissé cette année-là des revenus extraordinaires de 9,46 millions et payé pratiquement 8 millions de francs d’impôts de moins qu’en 2018.