Les émissions d’obligations durables ont atteint 417,8 milliards de dollars au niveau mondial au premier semestre 2022, en baisse de 27% par rapport à la même période de 2021. L’Union européenne reste le premier émetteur de ces titres de dette à vocation environnementale ou sociale, devant une banque chinoise et l’Allemagne, selon une étude de la Climate Bonds Initiative. Ce recul des émissions marque-t-il la fin de l’intérêt des investisseurs pour cette classe d’actifs? Pas du tout, estime un spécialiste.