Les salaires seront comme jusqu’ici ajustés individuellement, en fonction du poste, de la performance et de l’évolution du marché, précise l’UBS mardi dans un communiqué.

L’augmentation inclut aussi une composante générale. Les personnes dans la partie basse de la fourchette salariale et dont la performance aura été jugée bonne recevront ainsi une augmentation de salaire d’au moins 1200 francs.

L’UBS n’a par contre pas donné suite à la demande de la représentation des employés (RDE) d’intégrer une partie de la rémunération variable – bonus ou autres primes – dans le salaire de base, note le communiqué.