La banque Bordier était la dernière à Genève à avoir conservé le statut historique de banquiers privés, à savoir une société en commandite simple. Ce qui signifie que ses associés sont indéfiniment responsables sur leur fortune personnelle. L’établissement créé en 1844 fait évoluer sa structure juridique à partir de ce mardi, tout en conservant cette spécificité.

En février 2013, Pictet et Lombard Odier avaient provoqué un mini-séisme sur la place financière en annonçant que leurs banques respectives devenaient des sociétés anonymes et seraient chacune détenues par une société en commandite par actions. Notamment car le statut historique était mal connu des autorités de surveillance étrangères. Les associés devenaient indéfiniment responsables pour les agissements de la société faîtière, et non plus au niveau de la banque elle-même. Quelques mois plus tard, Mirabaud renonçait à son tour au statut historique, suivie de la banque Gonet en février 2016. Bordier a choisi un modèle différent.