La Banque centrale chinoise a annoncé vendredi un relèvement de 0,5 point de pourcentage des taux de réserves obligatoires des banques, le deuxième de l’année, pour lutter contre l’abondance de liquidités génératrice d’inflation.

La Banque centrale a précisé qu’elle relevait ces taux, qui ne sont pas les mêmes pour tous les établissements, à compter du 24 février.

Les réserves obligatoires sont les dépôts que les banques sont obligées de placer auprès de la banque centrale et ne peuvent pas prêter. Le relèvement de ces réserves permet de freiner le volume des nouveaux prêts que les banques peuvent accorder et de réduire la croissance de la masse monétaire.

Le volume des nouveaux prêts a baissé le mois dernier par rapport à janvier 2010, mais il avait dépassé l’objectif du gouvernement sur l’ensemble de l’année 2010.

La hausse des prix a atteint 4,9% sur un an en janvier et devrait se maintenir à un niveau élevé au cours des prochains mois, selon les analystes. Pour lutter contre l’inflation, la Banque centrale chinoise a relevé le 8 février les taux d’intérêt de 0,25 point de pourcentage, après avoir procédé à deux relèvements similaires à l’automne.

Les réserves obligatoires des banques avaient déjà été relevées six fois en 2010, puis le 14 janvier. L’excès de liquidités dans l’économie chinoise est une conséquence du plan de relance de l’économie pour lutter contre les effets de la crise financière, qui s’est traduit par un quasi-doublement du volume des prêts accordés en 2009.