Le client d’une banque suisse pensait avoir gagné plus de 500 000 francs après avoir acheté des options sur l’action Actelion en novembre 2016. Sauf que la banque avait mal compris son ordre et acquis 100 fois moins d’options que ce que le client souhaitait. Condamnée en première instance puis en appel, la banque devait lui verser un demi-million. Le Tribunal fédéral (TF) en a décidé autrement. Le client devra même verser quelque 17 000 francs à la banque.