Les grandes banques publieront leurs résultats dès cette semaine, les américaines JP Morgan et Citigroup le 13 octobre, Goldman Sachs le lendemain, puis UBS le 20 octobre et Credit Suisse le 29 octobre. Les attentes des professionnels sont modestes, mais les problèmes structurels considérables. Est-ce une occasion d’achat? Les dividendes et les rachats d’actions vont-ils reprendre?