Banques

La banque Notenstein supprime 25 emplois

La banque privée a décidé de réduire ses coûts de 10 millions de francs. L’effectif, qui avait été réduit à travers des transferts de services à Raiffeisen, est réduit à 500 employés

Notenstein La Roche Banque Privée, qui est détenue par Raiffeisen, a décidé de réduire ses coûts de 10 millions de francs, soit de 135 à 125 millions de francs, ainsi que le confirme au Temps vendredi Adrian Künzi, directeur général de la banque.

La restructuration touchera aux deux tiers les frais de personnel et un tiers les autres charges, telles que le marketing, la publicité et le restaurant Nonolet situé au boulevard Georges-Favon, à Genève. «Une solution sera trouvée pour le bail du restaurant», selon le directeur. La restructuration se traduit par la suppression de 25 emplois en Suisse, à travers l’ensemble des régions. Le programme d’économies comprend 10 à 12 licenciements ainsi que des départs en retraite anticipée et des réductions de temps de travail, selon le directeur. L’effectif total s’élève à 500 employés. Ce chiffre est inférieur aux 550 indiqués il y a six mois en raison du transfert des activités de soutien au sein de Raiffeisen.

Adrian Künzi explique que «ces mesures doivent être mises dans le contexte des 30 millions de francs d’investissements nécessaires dans les services informatiques, la numérisation de la banque et de ses supports aux gérants de fortune». La banque est en train d’adopter le système Avaloq «afin de se préparer à de nouvelles acquisitions», déclare Adrian Künzi.

L’institut, qui avait racheté La Roche il y a un an (5,4 milliards d’actifs sous gestion), a l’intention de doubler ses actifs à moyen terme. Mais la plateforme informatique doit être adaptée pour accueillir d’autres instituts financiers. Le total des actifs sous gestion s’élève actuellement à 21 milliards de francs, selon la direction. Le montant est stable depuis de longs mois, «mais une croissance organique n’est pas aisée en ce moment en Suisse», fait valoir la direction.

Publicité