Dix ans après l’annonce de la disparition du secret bancaire, les banques suisses continuent à s’adapter aux nouvelles conditions de la gestion de fortune. Edmond de Rothschild a ainsi annoncé ce mercredi une nouvelle étape de sa restructuration entamée en 2012, en marge de ses résultats annuels. L’établissement genevois se retire de la bourse de Zurich, simplifie son organisation et se dote d’un nouveau directeur général.