Le groupe genevois Syz repositionne ses activités bancaires. Certes, il a restructuré et s’est séparé des fonds Oyster, mais les actifs sous gestion de la division bancaire restent stables depuis plusieurs années, ainsi qu’en convient jeudi à Zurich dans une interview Nicolas Syz, responsable du private banking. Le temps est venu, déclare-t-il, de présenter de nouvelles ambitions.