Le rebond lundi de l'action UBS, qui a suivi l'annonce de l'injection de 13 milliards de francs dans le capital de la première banque helvétique, n'a pas su résister mercredi à l'avalanche de commentaires négatifs publiés par différents établissements.

Helvea abaisse ainsi son objectif de cours sur l'action UBS à 70 francs, contre 82 francs auparavant. Le courtier genevois note que si l'exposition de UBS à des instruments affectés par la crise des «subprime» a, certes, été ramenée à 29 milliards de dollars, contre 38,8 milliards à fin septembre, ce montant reste un des plus importants connus à ce jour parmi tous les établissements bancaires au monde. Helvea redoute de ce fait que UBS ait encore besoin de procéder à d'autres amortissements massifs à cause de son portefeuille de produits liés au «subprime» ou en raison d'autres investissements figurant au bilan de sa division de banque d'affaires. Vontobel prévoit de revoir son objectif de cours placé à 70 francs actuellement sur le titre UBS. La banque française Exane ramène son cours cible à 67 francs (73 francs). L'allemand WestLB suit le mouvement en abaissant son objectif sur UBS à 71 francs (81 francs). Lehman Brothers se montre le plus pessimiste avec un cours cible abaissé de 67 francs à 56 francs, soit pratiquement le cours de clôture de l'action UBS de 56,25 francs (-1,2%) mercredi soir.