Technologie

Les banques entrent dans une phase de «soin de la clientèle»

Des recommandations personnalisées à valider d’un simple clic sont déjà possibles. Demain, avec l’intelligence artificielle, ces interfaces seront tout simplement remplacées par une conversation orale entre le client et la banque

Autrefois, enfin, il n’y a pas si longtemps, les banques, comme toutes les entreprises, essayaient de créer de nouvelles affaires en envoyant des messages publicitaires à leurs clients potentiels par voie postale. Le publipostage, qui consistait à expédier un prospectus à toute personne dont la banque connaissait l’intitulé du poste, l’adresse et le numéro postal, manquait de subtilité et tenait plus du «mitraillage».

Lire aussi: Pourquoi les banques suisses misent sur l’émotionnel

Mais une meilleure connaissance des prospects et des données les concernant a permis de gagner en précision. Dans notre économie du savoir numérisée, nous générons, capturons et analysons des données à une vitesse et dans des volumes de plus en plus importants.