En Suisse romande, l'offre de formation en matière bancaire et financière est pléthorique. La fondation Genève Place Financière avait déjà réalisé un premier effort de débroussaillage en lançant il y a un peu moins de dix ans un guide.

Mais ce n'était pas suffisant. A la lecture de cet outil, il demeure en effet difficile pour un étudiant ou une personne désireuse de se perfectionner de savoir quelles formations – dont certaines sont très onéreuses – correspondent le mieux à leurs aspirations et lesquelles sont de très bonne qualité.

Genève Place Financière a conduit une analyse en 1999 qui mettait en évidence que, sur les 300 filières existantes en Suisse romande, certaines sont dépourvues d'évaluations régulières et ne couvrent que partiellement les besoins de la profession.

La fondation a alors décidé de définir les besoins et d'évaluer les filières avec l'objectif de fournir des labels de qualité.

Jeudi, elle a franchi une nouvelle étape dans cette démarche en signant une convention avec le Département genevois de l'instruction publique.

Désormais, l'Etat fera appel à l'expertise de Genève Place Financière lorsqu'il sera chargé d'évaluer une formation lors d'une demande de reconnaissance ou de subventions.