Les mouvements de personnel s’accélèrent. Credit Suisse vient de déplacer trois directeurs et quatre banquiers basés à Hongkong en Chine continentale. UBS compte de son côté y installer prochainement plusieurs directeurs sis dans la cité portuaire. «En 2015, nous avions adopté un plan sur cinq ans prévoyant de faire passer nos forces sur le marché chinois onshore de 600 à 1200 personnes, détaille David Chin, responsable du marché chinois chez UBS. Or nous avons atteint cet objectif en 2018 déjà et prévoyons de continuer les embauches.»

Lire aussi: Finance durable: la Chine rattrape le retard