La situation financière de la Russie fait peur aux investisseurs. Le gel des réserves de change de la banque centrale est considéré comme «une déclaration de guerre économique qui devrait amener la Russie à ne plus exporter d’énergie vers l’Europe ou les Etats-Unis, ce qui pourrait déclencher un krach mondial», écrit Charles Gaves, président de l’Institut des libertés sur son blog. La chute de près d’un tiers du rouble traduit la perte de confiance des investisseurs.