Il ne s’agit pas encore de la mémorable traversée de l’Atlantique que Charles Lindbergh avait réalisée en 1927, ouvrant la voie aux débuts de l’aviation commerciale. Le partenariat dévoilé mardi par H55 permet néanmoins à la société aéronautique sédunoise de mettre un pied sur l’énorme marché américain, en s’associant à des acteurs phares de l’électrification du transport aérien.

Né en 2017 dans la foulée de l’expédition Solar Impulse, le fournisseur de batteries a conclu un partenariat avec le canadien Harbour Air, la plus grande compagnie aérienne d’hydravions d'Amérique du Nord, et l’américain MagniX, pionnier des moteurs électriques. Ensemble, ces deux acteurs avaient opéré en décembre 2019 au Canada le premier vol d’un avion électrique commercial.