Publicité

La BCE devrait maintenir ses taux à 2%

Les rendements sont au plus haut depuis mai. La banque centrale se réunit aujourd'hui.

Coup de chaud sur les marchés obligataires européens. A la veille de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE), le rendement sur le Bund allemand à 10 ans, référence en Europe, s'est de nouveau tendu de 0,04% à 3,45%, son niveau le plus élevé en près de sept mois. Au total, sa hausse atteint 0,46% depuis la mi-septembre.

A l'origine de ce mouvement, l'amélioration dorénavant irrécusable de la conjoncture en Europe. La poursuite du recul du chômage allemand et l'accélération de la production manufacturière dans la zone euro en ont attesté ces deux derniers jours. Facteur de tension supplémentaire, les craintes d'emballement inflationniste manifestées bruyamment depuis des semaines par les ténors de la BCE.

Pour autant, les économistes sont convaincus qu'elle restera l'arme au pied aujourd'hui encore. Son principal taux directeur subsistera à 2%, comme au cours des 28 derniers mois. Ils n'en chercheront que plus dans la conférence de presse de son gouverneur, Jean-Claude Trichet, le moindre signe avant-coureur d'une inflexion de sa politique.

Pour Morgan Stanley, l'institution ne se contentera plus «d'aboyer» longtemps. «Elle va mordre aussi», annonce la banque, probablement dès sa réunion du 1er décembre en relevant ses taux d'un quart de point, pour la première fois depuis octobre 2000.