La Banque cantonale de Genève (BCGE) a dévoilé mardi une performance semestrielle marquée par la hausse des volumes d’affaires, des recettes et des résultats. Fort d’un bénéfice net qualifié de «record», l’établissement annonce une augmentation du résultat global, des fonds propres et du dividende pour 2022.

Le résultat net s’est inscrit à 78,4 millions de francs, en hausse de 21,9% par rapport à la même période l’exercice précédent, indique mardi la BCGE. Le résultat opérationnel a progressé de 21,3% sur un an à 93,7 millions.

Une baisse des actifs sous gestion

Les actifs sous gestion s’élevaient fin juin à 33,0 milliards, en baisse de 3,3% par rapport au bouclement de 2021, tandis que les prêts à la clientèle et les prêts hypothécaires atteignent 18,7 milliards (+2,1%). Représentant 43% du total du bilan de la banque, les prêts hypothécaires sont «stables, signe d’une politique de diversification disciplinée», souligne le communiqué.

Le bond de la rentabilité s’explique principalement par une forte augmentation des recettes, en hausse de 12,6% à 231,2 millions de francs. L'établissement écrit que «cette performance est obtenue grâce à la contribution de l’ensemble des métiers de la banque. Le résultat net des opérations d’intérêt à CHF 133 mios, les commissions à CHF 69.1 mios et les opérations de négoce à CHF 19.1 mios, sont en hausse.» La banque ajoute que «la part du chiffre d’affaires en EUR et en USD se monte à 29.1% et témoigne de l’internationalisation des activités».

En mai 2022: Blaise Goetschin prolongé à la tête de la BCGE

Un capital fort dilué

Le nombre d’actionnaires privés et institutionnels a également progressé, pour atteindre 15 615 au 30 juin, dont 15 230 sont privés, souligne la BCGE mardi. La part flottante du capital est largement répartie puisque 83% des actionnaires détiennent entre 1 et 50 actions.

Pour l’exercice 2022 dans son ensemble, la direction table désormais sur un résultat global en hausse.