Les coûts engendrés par la modernisation informatique et la logistique de la banque cantonale ont toutefois pesé sur les résultats. Le bénéfice net a reculé de 11,7% à 68,12 millions de francs et le bénéfice brut de 9,7% à 101,1 millions de francs, indique-t-elle mercredi dans un communiqué.

Les produits d’exploitation n’ont régressé que de 1% à 318,64 millions de francs, faisant preuve d’une grande stabilité, malgré un contexte économique et boursier difficile, écrit la BCGE.

Dividende de 6%

La banque a vu la masse des fonds de la clientèle déposés dans ses comptes augmenter de 930 millions de francs. Les créances hypothécaires ont connu une forte progression, de 6,2% à 6,79 milliards. Le conseil d’administration proposera à l’assemblée générale le versement de dividendes inchangés, totalisant 6% du nominal.

La BCGE n’anticipe pas d’amélioration substantielle de ses bénéfices en 2009, en raison du manque de visibilité. L’établissement dit s’attendre à une évolution des revenus corrélée à celle de l’économie genevoise et, pour une moindre part, internationale.