«On ne sait vraiment pas à quoi s’attendre, les intervenants ne sont pas d’accord entre eux», affirme Nicolas Tissot, responsable du trading des devises de la Banque cantonale vaudoise (BCV). Située au 4e étage du Centre administratif bancaire à Prilly, la salle des marchés de la BCV connaît un calme relatif ce matin du jeudi 12 septembre. «Jusqu’à 13h45, et l’annonce de la BCE, ça devrait être calme», ajoute-t-il.

Pas de dispositif particulier pour cette journée, comme ça a pu être le cas lors des élections américaines ou du Brexit. Au cours de l’été, les attentes autour des annonces de la Banque centrale européenne ont peu à peu évolué. «Il y a d’abord eu un consensus prévoyant une action forte, puis des avis discordants disant qu’il ne se passerait rien sont apparus», analyse Nicolas Tissot.