Il n'y a plus d'économie trop petite pour les palaces: la société Beau-Rivage Palace SA Lausanne-Ouchy qui gère deux hôtels de luxe au bord du lac Léman a décidé de retirer ses actions de la Bourse de Zurich. A partir du 5 novembre prochain, elles seront négociables sur la plate-forme Helvetica. «Cela représente une baisse de coût de 50 000 francs», précise François Dussart, le directeur général. Une broutille, comparée aux 100 millions investis depuis 1992 dans la rénovation complète du Beau-Rivage (cinq étoiles) et de son voisin l'Hôtel d'Angleterre (quatre étoiles).

Mais, pour la première fois depuis plus de dix ans, la société a bouclé son exercice 2004 avec une perte de 2,66 millions de francs. L'année en cours s'annonce meilleure, mais pas réjouissante. Malgré l'instabilité politique au Liban, les attentats de Londres et la hausse des revenus tirés du pétrole, la clientèle stratégique du Moyen-Orient n'a pas fait son grand retour. «Le Beau-Rivage est occupé à 65% en juillet. C'est mieux que les 53% enregistrés à la saison précédente, mais moins que les 70% des bonnes années 2002 et 2003», observe François Dussart. Selon lui, on ne peut pas encore parler de désaffection durable des touristes du Golfe. Des facteurs ponctuels tels que l'état de santé du souverain saoudien l'empêcheraient encore de partir en vacances.

Le patron des deux hôtels d'Ouchy, propriété à 83% de la fondation de la famille Sandoz, s'est néanmoins forgé une conviction: la rentabilité de sa société ne doit plus dépendre de cette clientèle qualifiée de «volatile» dans ses habitudes. Conséquence, François Dussart boucle de plus en plus souvent sa valise de représentant de commerce pour aller démarcher d'autres prospects, grands groupes susceptibles d'organiser des événements et visiteurs du week-end, notamment alémaniques. L'ouverture prochaine d'une zone spa de 1500 mètres carrés est stratégique dans cette politique de diversification. Ses deux concurrents les plus directs, le Lausanne-Palace et le Montreux-Palace, disposent déjà de leur propre centre bien-être.