Difficile de se représenter les montants. Depuis l’irruption de la pandémie, les gouvernements ont aligné des sommes astronomiques pour éviter l’effondrement des économies. Des dizaines, voire des centaines ou des milliers de milliards pour limiter la casse dans des pays mis à l’arrêt pendant plusieurs semaines.

Difficile aussi d’évaluer et de comparer ces plans de soutien ou de relance qui, tous, ont leurs spécificités nationales. Dans cette jungle financière, BNP Parisbas tient un décompte, régulièrement mis à jour, le dernier ne tenant pas encore compte de l’issue du sommet européen qui a débouché sur un nouveau plan de relance européen la semaine dernière.