Des résultats en dessous des attentes et de grandes incertitudes pour l’avenir. Les chiffres annuels présentés vendredi par Richemont font état d’un bénéfice net en baisse de 67%, à 931 millions d’euros. La veille, un consensus de 19 analystes interrogés par AWP tablait sur un gain de 1,25 milliard. Le chiffre d’affaires du groupe, de 14,24 milliards d’euros (+2%), est en revanche conforme aux estimations.

Principalement deux facteurs expliquent cette baisse de rentabilité du numéro deux mondial du luxe, notamment propriétaire de Cartier et de Van Cleef & Arpels. D’une part, l’exercice précédent a été porté par un gain unique de 1,38 milliard d’euros lié notamment à la revalorisation des actions de la plateforme de vente en ligne Yoox Net-A-Porter acquise par Richemont en 2018. D’autre part, le Covid-19 a fortement affecté les résultats du quatrième trimestre.