Le groupe électrotechnique zurichois ABB a fait bondir son bénéfice net au premier semestre de 38% à 1,25 milliard de dollars (1,2 milliard de francs). Le chiffre d’affaires a lui reculé de 2% à 16,31 milliards de dollars.

A base comparable, les ventes présentent toutefois une hausse de 2%, a indiqué jeudi le groupe dans un communiqué. Les entrées de commandes ont pour leur part diminué de 5% à 16,75 milliards de dollars. Le résultat opérationnel EBITA a fléchi de 4% à 1,99 milliard.

Une étude qui mentionnait ABB: Les entreprises américaines sont 30% plus rentables que les européennes

Un recul du chiffre d’affaires

Sur le seul deuxième trimestre, le chiffre d’affaires a reculé de 3% à 8,45 milliards de dollars. Le bénéfice a lui grimpé de 29% pour se fixer à 525 millions, notamment grâce à la baisse des coûts de restructuration.

«Nous avons poursuivi au 2e trimestre notre chemin de croissance. Grâce à des mesures ciblées, nous avons augmenté nos entrées de commandes dans toutes les régions», a souligné le directeur général d’ABB Ulrich Spiesshofer, cité dans le communiqué.

Une année de transition

L’exercice 2017 sera une année de transition pour le groupe, annonce ABB. Les incertitudes persistent quant aux évolutions macroéconomiques et géopolitiques. La multinationale relève certains signaux positifs aux Etats-Unis, alors que la croissance en Chine devrait se poursuivre.

Le marché mondial reste marqué par une croissance modeste et des incertitudes accrues, comme les négociations autour du Brexit en Europe. Le groupe réaffirme toutefois sa confiance pour les perspectives à moyen terme.

Lire aussi: Une nouvelle fraude réveille les doutes sur la gestion interne d’ABB