Malgré la vigueur du franc et son impact sur les revenus, EMS-Chemie a poursuivi sa croissance l'an passé. Se concentrant sur ses affaires les plus rentables, le fabricant grison de polymères et de spécialités chimiques en mains de la famille Blocher a vu son bénéfice net s'étoffer de 9,5% au regard de l'exercice précédent à 383 millions de francs.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a pour sa part atteint le niveau record de 469 millions de francs, soit 10,7% de plus qu'un an auparavant, a précisé vendredi le groupe établi à Herrliberg (ZH) et dont le principal site de production est basé à Domat/Ems. La croissance reflète notamment les mesures mises en oeuvre afin d'augmenter l'efficience dans l'ensemble des 26 usines de l'entreprise.

EMS-Chemie note également avoir enregistré une croissance supérieure à la moyenne dans ses produits affichant des marges élevées, laquelle a soutenu la performance. La marge EBIT s'est établie à 24,6%, contre 21,5% en 2014. L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) a pour sa part crû de 9,7% à 525 millions de francs.

Côté revenus, EMS-Chemie, qui réalise pas loin de la moitié de sa production à Domat-Ems, a toutefois souffert de la vigueur du franc consécutive à l'abandon à mi-janvier 2015 par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher liant franc et euro. Le chiffre d'affaires s'est contracté de 3,4% à 1,905 milliard de francs. A taux de change constants, les ventes ont augmenté de 3,7%.

Baisses de prix

EMS-Chemie attribue également le repli du chiffre d'affaires aux baisses de prix consenties aux clients en raison de la baisse de ceux des matières premières. Accroissant cependant ses volumes de 7% en un an, le groupe est parvenu à accroître sa clientèle.

La bonne performance d'EMS-Chemie rejaillira sur les actionnaires, : le dividende qui leur sera proposé lors de la prochaine assemblée générale au titre de l'exercice écoulé se monte à 11 francs, soit un franc de plus en un an. Il sera encore une fois complété par un versement extraordinaire de 2,5 francs, en hausse lui de 50 centimes.

Les résultats présentés vendredi ont largement dépassé les attentes des analystes des analystes consultés par l'agence awp, à l'exception du chiffre d'affaires. Les experts tablaient sur des ventes de 1,908 milliard de francs, un EBIT de 441 millions et un bénéfice net de 359 millions.

A fin décembre, EMS-Chemie employait au total 2855 collaborateurs dans ses 26 usines réparties entre 16 pays. Le groupe, dont la patronne Magdalena Martullo-Blocher a été élue en octobre dernier pour représenter l'UDC grisonne au Conseil national, se dit confiant pour l'exercice 2016.

EMS-Chemie entend poursuivre sa stratégie de concentration sur les polymères haute performance. Pour l'exercice en cours, le résultat d'exploitation (EBIT) devrait légèrement progresser au regard de l'an passé. Le chiffre d'affaires devrait pour sa part renouer avec la croissance

Lire aussi:  Après six mois à la tête d'EMS-Chemie, la directrice n'a pas déçu les marchés