Le bénéfice net de Kudelski a bondi de près de 30%

Sécurité Le franc affectera le groupe en 2015

Si les résultats 2014 du groupe Kudelski s’avèrent en progression, l’année 2015 s’annonce d’ores et déjà sous d’autres auspices, face à l’abandon du taux plancher par la Banque nationale suisse. «La hausse du franc aura un impact de 100 à 120 millions de francs sur notre chiffre d’affaires en 2015», souligne André Kudelski, directeur général de l’entreprise vaudoise.

Pour 2014, la société a présenté un résultat net en hausse de 27,9%, à 50,4 millions de francs. Le chiffre d’affaires et autres produits d’exploitation ont augmenté de 7,1%, à 895,1 millions de francs. Quant au résultat opérationnel, il a progressé de 24,9%, à 68,1 millions. «Les résultats sont bons malgré les transformations importantes du secteur», estime André Kudelski.

Les acquisitions et alliances réalisées l’année passée expliquent en partie les chiffres 2014. La reprise du norvégien Conax renforce le groupe dans sa position sur les marchés de la télévision numérique. L’accord conclu avec le groupe américain Cisco contribue également positivement aux résultats du premier semestre.

Création d’emplois en Asie

L’appréciation du franc suisse aura un important impact négatif sur les ventes et le résultat 2015, sachant que 90% du chiffre d’affaires du groupe est réalisé en dollars ou en euros alors qu’environ 25% des coûts totaux sont en francs suisses. Pour 2015, la société prévoit un chiffre d’affaires et autres produits d’exploitation compris entre 845 et 875 millions de francs et un résultat opérationnel situé entre 50 et 65 millions de francs.

«Nous tenons à garder des équipes de recherche et développement en Suisse, dans le domaine de la cybersécurité notamment. Pour d’autres secteurs, telle la télévision numérique, des dizaines d’emplois ne seront plus créés ici mais en Asie», explique André Kudelski.