La cession de participation en question, dans l’aéroport de Bangalore en Inde, a apporté 75 millions de francs, a indiqué vendredi l’ex-Unique, la société en charge de l’exploitation de l’aéroport de Zurich-Kloten. Hors cet effet unique, le bénéfice net ressort en baisse de 5,3% à 114,9 millions.

Le chiffre d’affaires a pour sa part diminué de 4,5% pour s’inscrire à 820,2 millions de francs. La part liée strictement à l’activité aéroportuaire a atteint 61,6%, précise le communiqué. Elle s’est montée à 505,1 millions, en baisse de 3,9%.

Les autres activités ont quant à elles vu leurs recettes se contracter de 4,3% à 315,1 millions de francs. Côté charges, les frais d’exploitation se sont aussi repliés de 3,9% à 418 millions. Au final, le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s’est tassé de 8,9% à 213,2 millions.

Actionnaires choyés

En comparaison avec d’autres exploitants européens, le premier aéroport de Suisse estime avoir pu s’affirmer dans un environnement économique difficile. Si le nombre de passagers locaux a diminué de 3% à 13,8 millions, celui des voyageurs en transit a progressé de 3,2% à 8 millions. Le nombre de mouvements sur le tarmac zurichois a baissé de 4,7% à 262 121 décollages et atterrissages.

Pour l’année en cours, la direction table sur une hausse du nombre de passagers entre 3 et 5%. Les actionnaires peuvent quant à eux afficher le sourire: au titre de l’exercice sous revue, il leur est proposé, outre le versement d’un dividende ordinaire de 5 francs par action, un versement unique de 2,50 francs par titre à la faveur de la cession de la participation en Inde.