Pharmas

Le bénéfice net de Novartis en légère baisse

Malgré un très bon 3e trimestre, le bénéfice net est en baisse de 1% sur 9 mois en raison des effets de change. Le chiffre d'affaires est stable. Novartis indique aussi qu'Alcon, sa division ophtalmologique, pourrait devenir une société indépendante

Novartis affiche une performance en léger repli après neuf mois en 2017. Le géant pharmaceutique bâlois a dégagé un bénéfice net de 5,7 milliards de dollars (5,56 milliards de francs), en repli de 1% sur un an.

Le résultat net progresse toutefois de 2% à taux de change constants, précise mardi le groupe bâlois dans un communiqué,. Le chiffre d'affaires stagne pour sa part à 36,2 milliards de dollars (+1% en monnaies locales). Le résultat opérationnel core s'est inscrit à 9,6 milliards, en baisse de 3% sur un an (-1% à taux de change constants).

Les ventes ont notamment subi l'effet négatif de la concurrence des génériques (-3 points de pourcentage) et des prix (-2 points), précise Novartis. Ces effets ont neutralisé la croissance en volume de 6 points des médicaments Consentyx, Entresto, Promacta/Revolade et Tafinlar+Mikinist.

Au troisième trimestre, le bénéfice net a toutefois progressé de 7% à 2,1 milliards de dollars (+10% à taux de change constants). Les ventes ressortent quant à elles en hausse de 2% à 12,4 milliards (+2% à taux de change constants).

Le groupe bâlois confirme pour l'ensemble de l'année ses perspectives présentées début 2017. Le chiffre d'affaires devrait être globalement similaire à celui de l'exercice précédent à taux de change constant. Le résultat opérationnel core devrait également être semblable à celui de l'exercice précédent, en baisse à un taux à un chiffre bas.

Alcon

Enfin, Novartis précise qu'il avance à grand pas dans l'examen stratégique concernant l'avenir d'Alcon, sa filiale dédiée à l'ophtalmologie. Novartis pourrait transformer Alcon, sa division ophtalmologique, en une société indépendante, par le biais d'une sortie via les marchés de capitaux. Une telle opération pourrait dégager une plus-value supplémentaire pour les actionnaires.

Les critères principaux permettant de prendre une décision définitive et d'organiser le calendrier de cette sortie sont tributaires de la poursuite de la croissance des ventes d'Alcon et de l'amélioration de sa marge, précise toutefois mardi Novartis.

Il faudra ainsi que la démonstration de cette croissance et de cette amélioration se poursuive pendant plusieurs trimestres avant de parvenir à une action potentielle. Celle-ci est peu probable avant le premier semestre 2019.

Par ailleurs, les produits ophtalmiques en vente libre de Novartis, qui ont enregistré des ventes de 0,7 milliard de dollars en 2016, seront transférés à Alcon à partir du 1er janvier prochain. Etant complémentaires au secteur d'activité Soins de la vision, c'est là que ces produits créeront le plus de valeur, est persuadé le groupe bâlois.



 
 Nos derniers articles sur Novartis:

Publicité