Swisscom annonce une chute du bénéfice net de 1,2 milliard de francs. Dans un communiqué diffusé mercredi matin, l’opérateur annonce que «les difficultés économiques en Italie et le ralentissement à venir entraînent une correction de valeur pour Fastweb et à une chute du bénéfice net de Swisscom de 1,2 milliard de francs».

Fastweb est la filiale italienne de Swisscom, acquise en 2007. L’opérateur suisse avait investi près de 4,6 milliards d’euros pour cet achat. Mais cette filiale est aujourd’hui «sous pression», selon le communiqué.

La crise de la dette qui frappe actuellement l’Europe, la saturation sur le secteur du haut débit et une concurrence élevée sur les prix expliquent selon l’opérateur les mauvais résultats de Fastweb.

Le cash-flow et le versement du dividende aux actionnaires ne sont pas affectés de manière négative par la correction de valeur, a indiqué le groupe mercredi dans un communiqué. Une augmentation du dividende de un franc à 22 francs par action sera proposée à la prochaine assemblée générale.

Le futur de Fastweb pas remis en question

Malgré la chute de 1,2 milliard de francs du bénéfice net 2011 de Swisscom à cause de Fastweb, il serait complètement faux de remettre en question le futur de sa filiale italienne, a estimé le patron du groupe, Carsten Schloter, lors d’une conférence de presse mercredi matin.

Malgré son trou de plus d’un milliard, Swisscom ne va en aucun cas freiner ses investissements pour l’aménagement du réseau. Le groupe a ainsi investi 1,1 milliard de francs en Suisse sur les neuf premiers mois de 2011. «Cela se poursuivra», a indiqué Carsten Schloter.

L’action réagit mal

Sans surprise, les investisseurs n’ont guère goûté l’avertissement sur résultat lancé mercredi par Swisscom. A l’ouverture de la Bourse suisse, le titre du géant bleu chutait de 1,5% par rapport à la clôture de la veille.

Dans le même temps, l’indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) se repliait légèrement, lâchant 28,66 points à quelque 5731 points.