La banque en ligne Swissquote a vu son bénéfice net chuter d’un tiers au premier semestre, évoluant dans une situation de marché «plus difficile que prévu». L’établissement vaudois a modéré ses attentes pour l’ensemble de l’année, indique-t-il mercredi. Tant le bénéfice avant impôts que net ont essuyé des replis d’un tiers, à respectivement 90,7 et 77,1 millions de francs. La marge avant impôts est toutefois restée solide, à 45,3%. Les dépenses opérationnelles ont diminué de 17,7% à 106,4 millions, alors que Swissquote accorde «plus d’attention» à leur contrôle. La banque a dû composer avec un environnement de marché difficile au premier semestre, dans lequel la plupart des classes d’actifs ont essuyé des replis. Les cryptoactifs ont ainsi essuyé une correction sévère, précise le communiqué.

Lire également: L’action Swissquote plombée par les cryptos

Les revenus nets ont totalisé 200 millions, en baisse de 24,4% par rapport à la même période en 2021. Les clients se sont montrés plus prudents dans le négoce, mais sont malgré tout restés investis, y compris dans des classes d’actifs plus risquées comme les cryptos. Entre janvier et juin se sont ouverts 34 200 nouveaux comptes, générant un afflux total de 5 milliards de francs, dont 1,7 milliard non organique, précise la banque.

Lancement d’une plateforme d’échange de cryptoactifs

L’argent nouveau n’a pas pu compenser l’impact négatif du marché de 9,1 milliards, ce qui explique le repli des avoirs sous gestion. A fin juin, ces derniers totalisaient 51,8 milliards de francs, après 55,9 milliards à fin décembre 2021. Les actifs sous gestion en cryptomonnaies ont été plus que divisés par deux, à 1,1 milliard, contre 2,8 milliards auparavant. Les résultats sont supérieurs aux prévisions des deux analystes consultés par AWP sur le plan des bénéfices opérationnel et net. Les avoirs sous gestion étaient escomptés à respectivement 50,0 millions pour KBW et à 53,9 millions pour la Banque cantonale de Zurich (ZKB).

Lire aussi: Swissquote, l’ascension d’un ovni bancaire

La banque poursuit ses investissements dans le domaine des cryptoactifs et compte lancer fin septembre sa propre plateforme d’échange dédiée, à travers laquelle ses clients pourront négocier cette classe d’actifs. Pour l’ensemble de l’année, Swissquote table sur des revenus nets compris entre 400 et 420 millions de francs, contre 475 millions auparavant, tandis que le bénéfice avant impôt devrait approcher 190 millions. Les objectifs précédents ciblaient un bénéfice brut de 225 millions.

Lire aussi: Swissquote, l’action suisse la plus performante sur vingt ans