Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
A Zurich, juillet 2017.
© ARND WIEGMANN

résultats

Le bénéfice trimestriel de Credit Suisse dépasse les attentes

La banque double son bénéfice au deuxième trimestre. La gestion de fortune, sa nouvelle priorité, voit les nouvelles rentrées affluer

Credit Suisse a connu une forte poussée de ses résultats au deuxième trimestre 2018. La grande banque a dégagé un bénéfice net plus que doublé en rythme annuel, à 647 millions de francs, indique-t-elle mardi.

«Nous avons de nouveau enregistré une très bonne performance au deuxième trimestre», a déclaré Tidjane Thiam, directeur général, cité dans le communiqué.

Charge allégées

Le produit d'exploitation s'est étoffé de 7% à 5,60 milliards de francs. Le numéro un bancaire helvétique, en pleine restructuration, a allégé ses charges de 2% à 4,47 milliards. Le bénéfice avant impôts s'est établi à 1,05 milliards, ce qui représente un bond de 81%.

Les bénéfice net, le chiffre d'affaires et les charges d'exploitation ont dépassé les attentes des analystes. Les provisions pour pertes de crédit ont fondu de 11% à 73 millions de francs.

Tidjane Thiam en février dernier: Les produits sur la volatilité? «Aucune valeur à long terme»

Les entrées d’argent augmentent

Dans la gestion de fortune, nouvelle priorité stratégique de Credit Suisse, les entrées nettes d'argent se sont élevées à 15,4 milliards de francs, contre 12,1 milliards pour la même période de 2017. La masse sous gestion s'est établie à 1398,4 milliards.

En termes de capitalisation, le ratio de fonds propres durs (CET1, totalement appliqué) a reculé d'un point de pourcentage sur trois mois, à 12,8%.

En termes de perspectives, le groupe bancaire zurichois détecte des incertitudes géopolitiques et des tensions commerciales qui pourraient avoir des conséquences négatives sur les activités les plus dépendantes du marché.

Notre éditorial au printemps 2017: Tidjane Thiam, ni paria, ni messie

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)