Inciter financièrement les entreprises touchées par la crise du Covid-19 à poursuivre la formation des apprentis en cette période de turbulences: voilà l’idée centrale du projet de loi présenté mercredi en Allemagne, par les ministres réunis en conseil. Berlin souhaite entre autres soutenir les employeurs qui maintiennent leur nombre d’apprentis, avec une prime de 2000 euros par nouveau contrat signé cette année. La somme atteindra les 3000 euros s’ils embauchent davantage que durant les trois dernières années.

En Suisse aussi: Des primes pour encourager l’embauche d’apprentis