La Confédération a demandé aux raffineries d’or en Suisse de renforcer les audits sur les importations en provenance des Emirats arabes unis, selon l’agence Bloomberg. Berne veut s’assurer qu’il ne s’agit pas de lingots africains illicites. Dans une lettre datée du 11 octobre, que nous nous sommes également procurée, le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) écrit que les raffineries suisses doivent s’assurer que des mesures suffisantes ont été prises pour identifier l’origine de l’or importé des Emirats arabes unis et de Dubaï en particulier. La cité est une plaque tournante de l’or.