Bientôt des taux négatifs pour tous?

Christoph Curtius, directeur financier de PKRück, estime que les taux négatifs menacent la stabilité du système de prévoyance et des marchés financiers. La situation pourrait se prolonger deux à trois ans, a-t-il indiqué. «Nous nous attendons à ce que la BNS réduise le montant de franchise pour les banques, supprime les exceptions actuelles aux taux négatifs (Publica, la caisse de pension de la BNS), introduise des taux négatifs pour les petits épargnants et des restrictions de liquidités», lance l’assureur. Il importe, à son avis, d’accroître la flexibilité des directives de placement des caisses de pension, de baisser le taux de conversion et les rentes courantes. Sinon, le deuxième pilier risque de se transformer en système de répartition comme l’AVS.

Par ailleurs, au cours du trimestre sous revue, l’indice Credit Suisse des caisses de pension a progressé de 2,30 points (+1,51%), selon un communiqué publié jeudi. Le «mauvais» début d’année a été compensé par un rendement de 2,74% en février et par un rendement de 0,64% en mars.