Le volume de transactions du dernier jour de Bourse étant resté plus que faible, les investisseurs présents ont eu le temps de tirer un premier bilan de ce millésime 2004. Même si la variation maximum fut de plus de 12% pour le SMI durant cette période, la performance annuelle de l'ordre de 3,74% a malgré tout laissé les intervenants sur leur faim. Si on regarde les attentes des différents instituts pour l'année 2005, la fourchette de plus de 20% reflète assez bien les insécurités actuelles et on devra vraisemblablement vivre avec une volatilité élevée.

Le SMI a terminé presque inchangé au niveau de 5693,20. A mentionner, et en cherchant bien, la bonne tenue de Richemont qui a buté sur sa résistance de 38 francs. Après avoir annoncé une charge liée au séisme en Asie inférieure à 100 millions de francs, les titres du réassureur Swiss Re ont été bien entourés et ont terminé en hausse de presque 1%. De façon générale, l'index est plutôt équilibré avec quatorze titres en hausse et treize en baisse.

Au niveau du marché élargi, on a assisté au polissage de cours usuel en fin d'année. Quelques valeurs ont attiré l'attention, par leur évolution ou leur volume: Temenos, Actelion, Schindler, Sika, Micronas, SIG, Schaffner, Kühne & Nagel et Villars.