Rick Wagoner, CEO de General Motors (GM), attend avec confiance l'assemblée générale du groupe, prévue ce mardi à Wilmington, dans le Delaware. Dans une interview à Bloomberg, il estime que les réductions de coûts drastiques menées en six mois devraient valoir à la société les louanges des actionnaires. RickWagoner a mis en œuvre un plan d'économies de 7 milliards de dollars pour 2006, et renfloué le groupe de 17 milliards au travers de cessions de parts dans des fabricants japonais. Mesures qui ont fait grimper l'action de 36% cette année, alors qu'elle a perdu 52% en 2005. Exercice lors duquel le géant de Detroit avait perdu 10,6 milliards. Ce 1er trimestre, GM a renoué avec la rentabilité, après cinq trimestres de pertes.

Principale ombre au tableau: le déclin de la part de marché de GM aux Etats-Unis, passée de 26,2% l'an dernier à 22,7% en mai. Ses ventes ont chuté de 12,5% sur son marché, alors que les fabricants japonais, dont Honda et Toyota, affichaient une progression mensuelle de 40,5% outre-Atlantique.