Le bitcoin, la première des cryptomonnaies, était en légère baisse lundi matin après avoir atteint un nouveau record le premier week-end de 2021, franchissant les 34 550 dollars. Le bitcoin coûtait 33 033,94 dollars vers 9h, quelques heures après avoir atteint son nouveau sommet historique, selon les données compilées par l'agence Bloomberg.

Lire aussi: Le bitcoin ou l’or, qui protège le mieux?

La tendance haussière provoque une tendance haussière. C'est comme cela que l'analyste Timo Emden d'Emden Research explique la progression ininterrompue du bitcoin. «Le saut au-dessus de la barre psychologique des 30 000 est susceptible d'avoir forcé l'élan à la hausse», estime-t-il.

Un risques de «surchauffe»

Force est de constater, tout de même, que les élans se sont calmés ce lundi matin. «La surchauffe se fait sentir», indique l'expert, qui observe comment les investisseurs, dans cette période de crise pandémique et d'instabilité, recherchent des havres de placement censés promettre la stabilité, comme le fait le bitcoin.

Pour une majorité de courtiers, la cryptomonnaie reste la réponse aux politiques monétaires ultra-accommodantes des grandes banques centrales du monde. Les risques liés au dollar augmentent en effet dans le monde entier et la fuite vers d'autres actifs pourrait s'accélérer à nouveau au cours de 2021.

Notre dossier:  De la blockchain aux monnaies virtuelles