Le minage de l’ethereum (ETH) consommait autant d’énergie que l’Autriche avant la fusion intervenue le 15 septembre dernier, selon le chercheur néerlandais Alex de Vries dans un article publié cette semaine dans Patterns, une revue numérique spécialisée dans les technologies. Cette fusion désigne un changement majeur dans la méthode de production de la deuxième cryptomonnaie – sa capitalisation boursière s’élève à 151,9 milliards de dollars, celle du bitcoin (BTC) à 327 milliards de dollars. La consommation d’électricité associée au bitcoin est l’équivalente de celle des Pays-Bas, relève Alex de Vries, qui appelle à ce que ce dernier suive la même voie. Sans quoi la révolution opérée par l'ethereum n’aura servi qu’à augmenter les capacités de production (utilisées pour le minage) de la plus populaire ces cryptomonnaies.