L’or est la valeur refuge par excellence. Durant la pandémie, il a justifié son statut et son cours a brillé (+23% du 1er janvier au 8 décembre), même s’il consolide en cette fin d’année. Le bitcoin, en hausse de 166% cette année, a pris le relais. Les investisseurs qui privilégient ces deux actifs ont le même «ennemi», la politique ultra-expansive des banques centrales et les risques que cela implique. Mais pour quel actif pencheront-ils en 2021?