La chronique des changes

Le bitcoin n’est que la partie visible de l’iceberg

Existe-t-il une bulle autour du marché du bitcoin et est-elle sur le point d’exploser?

Il ne se passe plus une semaine sans que le bitcoin soit mentionné dans les médias traditionnels. Pourtant, il y a encore quelques mois, la plus célèbre des monnaies numériques était plus considérée comme une curiosité sans devenir, un passe-temps pour les passionnés de technologies. Cependant, la rapide appréciation du bitcoin (+600% depuis le début de l’année) n’est pas passée inaperçue auprès des investisseurs traditionnels, qui y voient maintenant une alternative intéressante dans un environnement de taux d’intérêt extrêmement bas et de valorisation des actions élevée. Néanmoins, la volatilité du bitcoin et les craintes d’une possible bulle spéculative suscitent une certaine méfiance de la part des investisseurs, qui craignent également d’avoir mis trop de temps à le considérer comme un investissement viable.

Au vu du peu de visibilité sur le plan réglementaire et des nombreuses incertitudes qui subsistent, je ne vais pas nourrir le débat autour de l’existence d’une bulle ou si le bitcoin mérite le statut officiel de monnaie. Le terme «monnaie» est d’ailleurs trompeur puisqu’il fait passer au second plan la vraie révolution qui se cache derrière le bitcoin.

Se débarrasser du terme «monnaie»

Il serait d’ailleurs judicieux de se débarrasser du terme de «monnaie», comme suggéré par de nombreux défenseurs de la technologie blockchain. Le terme crypto-actif (crypto-asset en anglais) apparaît comme la meilleure alternative. En effet, le terme «monnaie» met directement en opposition cette nouvelle classe d’actif aux monnaies fiduciaires déjà existantes, alors que seul un petit nombre d’entre elles servent effectivement à transférer des fonds.

Il est aussi important de relever que, avant d’être une opportunité d’investissement, le bitcoin est avant tout l’avènement d’une nouvelle technologie, la blockchain. S’il y a une chose à retenir de la technologie blockchain, c’est qu’elle permet l’existence d’applications décentralisées. Pour faire simple, ces applications décentralisées (Dapp) fournissent un service qui, la plupart du temps, existe déjà, mais qui ne nécessite plus le recours à une contrepartie centrale.

D’autres projets prometteurs à ne pas oublier

Par exemple, le bitcoin permet de stocker et de transférer des fonds sans avoir recours à une tierce partie telle qu’une banque – ce qui pourrait expliquer pourquoi certains dirigeants de grandes institutions bancaires accusent le bitcoin de tous les maux. L’utilisation de ces applications décentralisées peut s’appliquer à de nombreux services, allant de la gestion des identités digitales, à la gestion de chaîne logistique, en passant par les places de marchés.

Le bitcoin étant le premier de son genre, il bénéficie de toute l’attention au détriment d’autres projets très prometteurs qui vont révolutionner de nombreux secteurs d’activité. Il suffit de jeter un coup d’œil à la valorisation des crypto-monnaies. La valorisation totale des bitcoins en circulation se monte à 125 milliards de dollars, alors que la somme des valorisations de tous les autres crypto-actifs – il en existe environ 900 à l’heure actuelle – se situe autour de 75 milliards de dollars. Finalement, il y a de fortes chances pour que ces projets rencontrent moins d’opposition de la part des gouvernements, puisqu’ils ne remettent pas en question le droit exclusif des banques centrales à battre monnaie.

Savoir qui sera le prochain Amazon

L’engouement pour ces nouveaux actifs a souvent été comparé à la bulle Internet du début des années 2000. Les détracteurs du bitcoin, et des crypto-actifs dans leur ensemble, affirment que ces derniers sont juste une énorme bulle sur le point d’exploser. Le bitcoin est-il surévalué, c’est très possible. Est-ce une bulle et est-elle sur le point d’exploser? C’est une éventualité probable. Cependant, ces détracteurs semblent oublier que les géants actuels d’Internet ont également vu le jour pendant la bulle Internet. L’action du géant états-unien Amazon valait 1,5 dollar en 1997. Elle a ensuite explosé de plus de 7400% à 113 dollars avant de retomber à 6 dollars en 2001. Aujourd’hui, elle vaut environ 1100 dollars, soit une performance totale de 73 200%. La question, maintenant, est de savoir qui sera le prochain Amazon. La réponse se situe sûrement dans l’offre pléthorique des crypto-actifs déjà existants.

De la blockchain aux monnaies virtuelles

Publicité